Après la 1.4, la 1.5

    Compilation de Scribus 1.5 pour la création du manuel Gimp

    Compilation de Scribus 1.5 pour la création du manuel Gimp

    A peine la version 1.4 de Scribus, me voilà à retourner dans la 1.5. Ça faisait pas mal de temps que je n’y avais pas mis les pieds faute de pouvoir m’y pencher suffisamment. Bref, Étant en cours d’écriture d’un support de formation pour Gimp, j’ai du en faire la mise en page, et j’ai donc pris le risque (comme d’habitude) de faire la mise en page dans une version de développement, la donc numérotée 1.5.

    Je dois dire que j’ai été très agréablement surpris. Nous connaissons tous les limites de Scribus : pertes de performances avec l’augmentation du nombre de page et la quantité de texte. Et bien j’ai pu faire ce document de 100 pages incluant création de graphique et d’image en 1 jour et demi, ce qui est un délai presque normal.

    Pour ceux qui voudraient tenter l’expérience, voici quelques conseils quant-aux problèmes rencontrés (il s’agit d’une version de développement non destinée à la production).

    1. La suppression d’un cadre au milieu d’un flux de cadres liés engendre un mauvais repositionnement du texte. Cela se résoud quand on ferme et ouvre le document (il doit s’agir d’un simple problème de rafraichissement) mais à un moment j’ai du refaire les liaisons qui étaient “définitivement” et partiellement perdues. A noter au pas sage un nouveau comportement de l’outil Liaison “à la” Indesign.

    2. L’export en PDF se fait par le biais de la même fenêtre. Maintenant, une fois les optiosn paramétrée, la fenêtre d’export en cours est très longue à apparaître. Ce délai semble proportionnel au nombre de page (à savoir pourquoi). Donc avant d’annuler ou de tuer le processus, laissez le plutôt le temps aux choses de se faire.

    Hormis cela, tout le reste est parait. De nouvelles options pratiques, une prises en compte du compte rendu de notre équipe UI_IV_IU pour l’amélioration de l’interface en vue de la rendre plus productive (ce n’est pas fini mais on sent la nouvelle approche poindre son nez)…

    Bref, j’adopte et vous ? testez et discutez !

    En bonus, une petite page du support de formation Gimp ainsi créé.

    Utilisation de Scribus 1.5 pour mise en page

    Utilisation de Scribus 1.5 pour mise en page

    3 réflexions au sujet de « Après la 1.4, la 1.5 »

    1. Bonjour,

      Vous dites : “Nous connaissons tous les limites de Scribus”.

      Non : presque tous !

      N’ayant utilisé Scribus que pour des documents de 3 ou 4 pages, c’est votre instructif billet qui m’apprend les faiblesses de ce superbe logiciel que, pour ma part, je trouve même plus pratique que les logiciels professionnels que j’ai eu l’occasion de tester.

      Avis à tous : sautez le pas, essayez Scribus. Même seul, et à l’aide de nombreux tutos disponibles sur le web, vous pourrez en maitriser l’essentiel.

      Vive Scribus, gloire aux développeurs et vivement la v1.5 !

    2. En effet, les faiblesses sont peu nombreuses et ne se ressentent que sur certains documents qui ne sont pas la majorité des documents produits. Je suis aussi bien pressé de voir la 1.0 sortir, la version actuelle est déjà bien prometteuse.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    *