Blender et Captain America

    On me pose souvent la question : qui utilise tes logiciels ? et je dois avouer que j’ai souvent du mal à répondre. N’ayant pas de clientèle, le logiciel libre se butte à cette demande et ne peut qu’annoncer des chiffres de téléchargement. Mais parfois, certains utilisateurs vendent la mèche. C’est le cas de cet article http://www.fxguide.com/featured/captain-america-the-winter-soldier-reaching-new-heights/ qui mentionne spécifiquement l’utilisation de Blender pour certaines simulations de l’helicarrier en lieu et place de Maya dans Captain America.

    The building crash also featured shots of Wilson running to avoid a debris field of glass, furniture and dust. Proof helped previs this sequence. “I had no idea how we were going to crumble the building on a previs scale to sell the idea,” says Granito, “but one of our artists developed a cool way of doing it.”

    He brought the shots into Blender – normally we work in Maya – and created a simulation where you could just drag the Helicarrier into the building at different angles in realtime and see how the pieces would crumble and how the entire wall would give way. And once the previs was approved, we handed off a techvis to the second unit director, and used our debris field for how that scene was shot.”

    Blender used for helicarrier in Captain America

    Il semble donc que Blender, s’il n’est pas le logiciel majoritaire par défaut, semble avoir des très bons atouts, en particulier ici dans une simulation temps réelle alors même qu’au niveau du grand public, le moteur temps réel est un point souvent ignoré au détriment de la modélisation ou de l’animation.

    Une réflexion au sujet de « Blender et Captain America »

    1. Ping : Un livre sur le Blender Game Engine | Creationlibre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    *