Scribus dans la place

    logo SCS Un article intéressant sur Scribus vient d’être publié sur le site de l’afgral. Il montre que les efforts de développement et d’amélioration successifs apportés au logiciel attire sérieusement les grands acteurs du secteur. Après avoir eu depuis deux ans des discussions avec heidelberg, Adobe et pantone qui n’ont pas encore toutes portées leur fruits, voici un grande étape qui vient d’être franchie par Software Consulting Services, LLC, co inventeur des extensions XPress en portant exactement un de leur plugin majeur pour Scribus, sous Licence GPL.

    Histoire à suivre.

     

    Convertisseur de format Scribus

    • Anglais

    Scribus, comme la plupart des logiciels de mise en page n’est pas rétrocompatible. Ainsi, si vous avez travaillé avec la version 1.5 et souhaitez ouvrir votre fichier dans la version 1.4, vous aurez inexorablement un message indiquant qu’il ne peut l’ouvrir.

    Convertisseur de ficheir ScribusScribus mémorise sur la seconde ligne de la source de fichier la version avec lequel celui-ci a été créé ou modifié. Il suffit de remplacer cette ligne par un contenu adéquat. Pour les personnes que les sources effraient, voici un petit script à lancer dans Scribus qui vous permettra de faire une conversion. Ce convertisseur permettra d’ouvrir le fichier mais ne garantit pas que toutes les données seront préservées. Par sécurité, il crée donc une copie du fichier.

    Pour l’utiliser :

    1. Téléchargez le script scribus_converter.
    2. lancer le script à partir de Script>Exécuter un script
    3. aller chercher le script là où vous l’avez enregistré
    4. a la fenêtre vous demandant de choisir le document à convertir, aller chercher le bon
    5. ensuite spécifiez le format dans lequel vous souhaitez convertir. Soyez précis sur la version, décimales comprises
    6. dites si vous souhaitez ouvrir immédiatement le fichier pour faire des contrôles

     

    Script de détection d’encodage pour Scribus

      Durant la session de création du manuel Scribus, la question de l’import de fichier texte et plus particulièrement du support de l’encodage de ces fichiers a été abordée. Scribus laisse la main à l’utilisateur pour choisir le bon encodage mais que ce passe-t-il quand le graphiste ne sait pas comment le fichier a été produit. Ce script python permet d’apporter une première réponse et peut remplacer partiellement la commande file -i. Le résultat détecté s’affichera dans une fenêtre et offrira une première approche pour choisir le bon encodage dans la fenêtre d’import de texte brut.

      Comment utiliser ?

      Ce script utilise des modules standards de python qui sont subprocess, shlex, et aussi chardet et scribus. Il ne peut être lancé que depuis Scribus.

      1. Télécharger le fichier text_encoding.py.zip;
      2. Décompressez le dans le dossier de votre choix ou dans le dossier .scribus/plugins de votre dossier utilisateur;
      3. Dans Scribus, utilisez Script>Démarrer un script et aller chercher le script décompressé;
      4. Le script vous demande de choisir le fichier à tester.

      Importer des ressources dans Gimp

      • Anglais
      Aperçu de la fenêtre du plugin import-ressources sans image ouverte

      Aperçu de la fenêtre du plugin sans image ouverte

      Un petit plugin qui m’a été inspiré par mes clients qui ne connaissent pas leur arborescence de fichier et qui sont parfois désespérés d’aller placer des fichiers dans des endroits qu’ils ignorent et auxquels ils ne savent pas retourner. Bref ce script python vous permet d’importer dans les dossiers utilisateurs de Gimp différents types de ressources, dont les brosses (y compris brosses photoshop), les scripts scheme .scm, les plugins .py ou .exe, les polices .ttf et .otf ainsi que quelques éléments plus rarement partagés comme les dégradés ou motifs .pat.

      Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à faire un auto-installeur. Après tout connaître un peu son système n’est pas une mauvaise chose. Voici donc que faire pour utiliser ce plug-in :

      1. téléchargez le fichier import-ressources.py
      2. copiez ce fichier dans le dossier .gimp-2.6/plug-ins de votre dossier utilisateur (sous MacOS, il semble que Library/Application Support/Gimp/plug-ins soit préférable)
      3. si votre système le nécessite, rendez ce script éxecutable
      4. lancez ou relancez Gimp
      5. Le script Import Ressouces est placé dans le menu Edition
      6. Si aucune image n’est ouvert il affiche 3 champs mais seul le dernier sera utile. Il vous permet de choisir le fichier de ressources à importer.
      7. Selon les ressources importées (les plugins par exemple), il pourra être nécessaire de relancer gimp après validation. Vérifiez d’abord dans votre liste si quelque chose de nouveau est apparu.

      Ce plug-ins a été testé pour l’import de brosses, de scripts et de palettes sous Linux et Mac et utilise le dossier utilisateur comme référence pour l’importation. Sous Mac, les dossiers utilisateurs /Users/votrenom/.gimp-2.6 ne sont pas activés par défaut. Il faudra donc personnaliser les dossiers utilisés dans les préférences en rajoutant le dit dossier. Une fois fait, cela est définitif.

      Si vous rencontrez des problèmes avec ce plug-in, n’hésitez pas à le dire ici, cela servira à tous.

      Ombre portee avec Scribus

      • Anglais

      Scribus ne supportant pas les flous pour la raison simple que flous dégradés et transparence n’existent pas en tant que tel en impression, les développeurs préférent mettre leur effort sur des choses plus fiables et utiles. Cependant, un grand nombre d’utilisateur aimeraient pouvoir s’y adonner facilement. J’ai donc passé quelque temps à ajouter une fonctionnalité équivalente à l’aide de script python et de tkinter.
      Ce script ne modifie pas le comportement de base de Scribus mais permet de positionner sous un cadre un groupe de cadres basé sur des copies modifiées du premier en prenant en compte divers paramètres fournis par l’utilisateur. Cela n’égale bien sûr pas les équivalents InDesign mais c’est un premier pas. Vous pourrez bien sûr laisser vos impressions ici et proposer des améliorations.

      La version 3, mise à jour le 20 sept 2010 apporte la gestion des formes non rectangulaire en même temps que les arrondis sur ces derniers par le biais d’une nouvelle option Add Rounded Corners.

      Aperçu de la fenêtre d'option de l'ombre portée

      Drop Shadow à l'action : état avec V2 et apport de V3

      Les paramètres sont les suivants :

      • distance x : distance horizontale entre l’objet maitre et l’ombre, si négatif, l’ombre va vers la gauche
      • distance y : distance verticale entre l’objet maitre et l’ombre, si négatif, l’ombre va vers le haut
      • quality : détermine le nombre de copies, soit le nombre de transition possible entre la partie la plus sombre de l’ombre et la partie la plus claire
      • attenuation : détermine la longueur du floutage de l’ombre, située au-delà des distances. Ce chiffre et la qualité sont interdépendants. Un bon réglage devrait prendre en compte une atténuation 3 fois supérieure à la qualité
      • opacity : permet de régler l’obscurité maximale de l’ombre
      • Userealtransparency : permet d’utiliser une ombre transparente, au lieu d’une ombre opaque (attention aux effets de ralentissements et à l’export en PDF)
      • Color : permet de choisir la couleur de l’ombre; les couleurs disponibles sont seulement les couleurs définies dans le nuancier.
      • Add round corners : permet de gérer les arrondis aux angles de l’ombre. Si cochée, l’ombre est considérée comme rectangulaire et les arrondis sont ajoutés. Sinon, une copie du cadre original est effectué quelle que soit sa forme.

      Pour que ce script fonctionne :

      1. télécharger le dropshadowTk3 pour Scribus
      2. installez le dans votre dossier .scribus/plugins
      3. sélectionnez un objet dans votre page scribus (on ne peut encore appliquer le script à plusieurs objets)
      4. dans Scribus utilisez le menu Script>Démarrer un script et chargez le script mentionnez, il apparaîtra ensuite dans les Scripts récents.

      Separate + 0.5.5

      • Anglais

      Une nouvelle version du plugin GImp pour l’export en CMJN est disponible. Au passage on a gagné le support pour le JPEG et le PSD ce qui va améliorer le flux avec les utilisateurs de Photoshop, au moins dans un sens. Au programme aussi quelques options simplifiant l’utilisation des profils, en particulier leur sélection par le biais d’une fenêtre revistée, et une meilleure prise en compte des spécificités des différents systèmes d’exploitation ou configurations.

      N’oubliez pas d’activer le rendu à l’écran (dans les préférences de Gimp) avec les mêmes profils durant le travail sur l’image pour éviter toute surprise à l’export.

      Rappelons aussi pour le cas où, que l’ECI a mis à jour la série des profil FOGRA utilisé par la suite Adobe par exemple.

      Pour rappel : la page officielle de separate et la version d’exportation en PDF.

      la page de téléchargement de separate+ pour Gimp.