Environnement

    Si le reflet n’est pas complétement masquant il permet de mélanger différents espaces qui entretiennent ainsi des liens favorables, mais qui peut aussi les faire entrer en concurrence. L’oeil, malgré ses quelques similitudes avec le toucher, est différent en ce qu’il a la possibilité de prévoir en percevant plusieurs plans simultanément. C’est pourquoi il existe une pulsion de voir et pas nécessairement une pulsion de toucher. Le transparent est tout à fait apte à rendre la pulsion de voir active; et c’est un moyen non négligeable de représenter non seulement l’interaction entre différents lieux et les interférences que cela peut engendrer. L’interférence, la confusion, le mélange sont les éléments même de l’haptique puisqu’ils posent la question de l’éloignement de l’objet perçu. Même en écrasant les différents plans en un même lieu, le transparent renvoie aux différentes localités.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>