“Ca ressemble à quoi, compiler scribus ?”

    On m’a une fois demandé : “Ça ressemble à quoi de compiler Scribus ? j’aimerai faire ça un jour pour voir à quoi ça ressemble !” (pardonnez, la citation est approximative, mais je ne cite pas l’auteur vous remarquerez !). Bref on me demande ça parce que je suis graphiste et qu’on se dit qu’une compilation ça doit être beau. Quelque part. Le top 10 des messages informatiques époustouflants réuni en une ligne de commande.

    Comme souvent, il y a plusieurs réponses à une question. C’est mon côté normand, mais c’est un côté universel. En fait, ça dépend de ce qu’on attend.

    Si on va sur le site de Scribus, on voit que ça ressemble d’abord à ça :

    /usr/local/bin/cmake . -DCMAKE_INSTALL_PREFIX:PATH=/opt/scribus134cvs -DWANT_CAIRO=1 -DWANT_DEBUG=1 -DWANT_VERSIONING=1

    enfin si vous êtes sur le bon système (Linux) et que vous avez préparé les pinceaux comme il faut (et la liste est assez longue ici). Personnellement, je ne peux pas m’en tenir à ce qu’on me donne pour acquis alors, ça donne ça :

    #!/bin/sh
    
    if [ $# -lt 1 ] ; then
    echo "Vous n'avez pas passe de parametre"
    else
    echo 'argument 1 : ' $#
    fi
    # svn co svn://scribus.net/trunk/Scribus #Scribus trunk 1.5
    
    scribuslocal(){
    #-DWANT_SCRIPTER2=1
    if cd /home/cedric/sources/Scribus && svn update && cd scribus && svn log -rBASE:HEAD && cmake .. -DWANT_PRIVATE_CAIRO=1  -DCMAKE_INSTALL_PREFIX=/home/cedric/sources/build -DWANT_DEBUG=1 -DWANT_NOOSG=1 -DWANT_SCRIPTER2=1 && make && make install
    then
    SCRIBUS="\033[032m OK \033[0m"
    else
    SCRIBUS="\033[031m Error \033[0m"
    fi
    }

    ça donne un joli résultat de ce type là :

    Message de compilation de Scribus

    Message de compilation de Scribus

    C’est l’avantage de l’informatique : vous faites un truc et l’ordinateur en fait un autre. Un générateur de créations en sorte. Quand il y a des bogues c’est encore mieux :)

    Mais on peut aussi le voir comme ça : son effet sur les processeurs avant l’effet qu’il ne produit sur vous. Parfois l’effet est simultané : il suffit de mettre sa tête auprès du ventilateur pour avoir les cheveux au vent comme les starlettes de road movie (homme ou femmes, à cheveux longs de préférence). Enfin si l’envie vous en prend, protégez vos oreilles, sinon otite ou autres problèmes promis.

    Enfin donc, n’est pas artiste qui veut. Il faut en jouer de son corps, c’est ainsi. Il faut aussi être patient, vous ne croyez tout de même pas qu’on invente à chaque instant ! Non, nous avons besoin du bon algoritme associé au bon contexte (certain prennent même des produits prévus pour et pas vendus dans le commerce parce que pas autorisés. Et il paraît que l’État veut développer l’innovation, mon oeil !).

    Attention c’est une création unique si j’utilise à nouveau la même représentation de la demande, j’obtiendrai un résultat différent. Même cause, effets différents :) Remarquez comme c’est joli avec plein de couleur et que la charte graphique est pourtant strictement respectée.

    Merci Scribus et avis à ceux qui veulent tester, qui y ont mis ou veulent y mettre leur corps, leur coeur et leur temps.

    Après la 1.4, la 1.5

      Compilation de Scribus 1.5 pour la création du manuel Gimp

      Compilation de Scribus 1.5 pour la création du manuel Gimp

      A peine la version 1.4 de Scribus, me voilà à retourner dans la 1.5. Ça faisait pas mal de temps que je n’y avais pas mis les pieds faute de pouvoir m’y pencher suffisamment. Bref, Étant en cours d’écriture d’un support de formation pour Gimp, j’ai du en faire la mise en page, et j’ai donc pris le risque (comme d’habitude) de faire la mise en page dans une version de développement, la donc numérotée 1.5.

      Je dois dire que j’ai été très agréablement surpris. Nous connaissons tous les limites de Scribus : pertes de performances avec l’augmentation du nombre de page et la quantité de texte. Et bien j’ai pu faire ce document de 100 pages incluant création de graphique et d’image en 1 jour et demi, ce qui est un délai presque normal.

      Pour ceux qui voudraient tenter l’expérience, voici quelques conseils quant-aux problèmes rencontrés (il s’agit d’une version de développement non destinée à la production).

      1. La suppression d’un cadre au milieu d’un flux de cadres liés engendre un mauvais repositionnement du texte. Cela se résoud quand on ferme et ouvre le document (il doit s’agir d’un simple problème de rafraichissement) mais à un moment j’ai du refaire les liaisons qui étaient “définitivement” et partiellement perdues. A noter au pas sage un nouveau comportement de l’outil Liaison “à la” Indesign.

      2. L’export en PDF se fait par le biais de la même fenêtre. Maintenant, une fois les optiosn paramétrée, la fenêtre d’export en cours est très longue à apparaître. Ce délai semble proportionnel au nombre de page (à savoir pourquoi). Donc avant d’annuler ou de tuer le processus, laissez le plutôt le temps aux choses de se faire.

      Hormis cela, tout le reste est parait. De nouvelles options pratiques, une prises en compte du compte rendu de notre équipe UI_IV_IU pour l’amélioration de l’interface en vue de la rendre plus productive (ce n’est pas fini mais on sent la nouvelle approche poindre son nez)…

      Bref, j’adopte et vous ? testez et discutez !

      En bonus, une petite page du support de formation Gimp ainsi créé.

      Utilisation de Scribus 1.5 pour mise en page

      Utilisation de Scribus 1.5 pour mise en page