Moments forts du LGM 2013

    Organisation et déroulement du LGM

    Le Libregraphicsmeeting s’est déroulé cette année à Madrid, au Medialab-Prado et a été partiellement combiné avec Interactivos, un autre événement local.
    L’organisation avait décidé de laisser la place à des conférences de courtes durées, des workshop le midi pour couper la journée et un grand espace de travail. La “shortitude” des conférences a été l’élément qui a multiplié le nombre d’interventions et a soutenu le rythme. Si par mégarde, une conférence ne vous semblait pas intéressante, vous aviez à peine le temps d’en profiter pour aller aux toilettes ou vous désaltérer :)

    On peut globalement noter le succès en terme de visite : au moins 300 personnes présentes et une salle de conférence quasi pleine en permanence, du jamais vu au LGM, sauf pour le speech d’ouverture (qui est réputé être toujours le meilleur discours de chaque LGM ;-) ). Ce nombre peut certainement s’expliquer par la dynamique créée par le fait de la conjonction avec Interactivos mais aussi certainement par le lieu qui a une réputation, des moyens mais aussi des étudiants sur place qui ont certainement gonflés les rangs.

    LGM 2013

    Le monde du logiciel libre

    Mixité des participants

    De mon côté, je n’ai jamais vu autant de personnes avec des logiciels propriétaires à un LGM, j’espère que les conférences en auront décidé quelques uns de tenter de changer. Mais ça ne semble pas gagné : à  la présentation de Claudia sur l’avenir de la mise en page où elle mentionne la nécessité de prendre en compte l’édition électronique, une personne pose la question de savoir si elle connaît un logiciel qui a ce soucis à l’heure actuelle. Sa réponse “indesign” a fait sourire une bonne partie de l’assemblée a mauvais titre car sur d’autres points on notera Sigil ou de nombreux plugins web permettant l’epub, tous libres. La vrais question est donc alors quel workflow ? Mais ce ne semblait pas à ce moment être l’intérêt principal.

    Mikado, Tupi, Gimp

    Autres moments intéressants, la présentation de nouveaux logiciels : Mikado, éditeur d’image en mode graphe présenté par Camille, Tupi, logiciel d’animation facile à prendre en main. Ou encore de logiciels plus institués : les évolutions de Krita et quelques démons, et la traditionnelle de Gimp tentant d’expliciter les différences en Gimp et d’autres et qui a été l’occasion d’une salve savoureuse sur le thème “arrêtez de dire aux gens qu’ils doivent faire comme vous décidé et donnez leur au moins ce qu’ils veulent”.
    Pour l’an prochain, les discussions ont été longues mais la destination n’est pas encore choisie. Il faudra être patient.

    Autre aperçu, sur le site de Cédric.

    LGM 2010 day 1

    • Anglais

    A new year begins at LGM and many exciting are planned.

    Extending Python for speed

    Martin Renolds, mypaint developer
    - 80% pyton
    - 20% C++

    What python for ?

    python nice to compact code

    • good for GUI
    • tiles
    • motion event (graphic tablets)

    but drawback

    • pixel manipulation
    • low-level algorithm

    SWIG

    SWIG probably the best tool for extending python
    h2defs.py =>C and pygtk
    SIP=> C++, Pyqt
    but complex issue with SWIG => Use Python/C API, support that SWIG too

    Other tools

    Oprofile analyses the systems to check for execution times

    debugging with gdb
    gdc /usr/bin/python
    run program.py

    code samples

    http://github.com/martinxyz/python

    start new project extend pythin, not embed python

    A Fully GEGLed Gimp UI

    Peter Sikking

    GEGL :

    • all the inside code of Gimp
    • completely changed last years
    • is now integrated into Gimp

    What kind of UI for integrate GEGL into Gimp ?

    graph based editing : NO because that’s visual programming

    need on focus on activity : image and its result : not the process
    but Layer needs operations : so we could have a manipulation dialog (colorise, curve…)
    => Non destructive editing
    as we have layer
    - visibility, we can have operation visibility
    - reorder layer => reorder operations
    => ther won’t be no adjustment layer, which is an abuse (“the hack of the 90s”)

    the purpose is to not force the user to the constraint to use one workflow model

    Only users decide to create layers

    • no pasted layers (paste will be an operation of the layers which it is pasted to)
    • no auto text layers
    • no adjustment layers

    May question on this is will there be any sharable masks so that you can edit on one and it updated the similar if meant to ?
    that would be great
    because anyone is not comfortable with layers

    other interesting workaround

    Paint with anything (noise, effect…)
    operation (adjustments) with anything
    clone will be paste as clone
    => so pasting and painting operation will become central (and as operators they will be dynamic)

    Nathive

    • image editing
    • nathive.org
    • python + GTK

    Based on plugins

    Without plugins, it is empty except

    • tool options window
    • swatch bar
    • inside python interpretor

    I was doing with Alessandro a workshop about Scribus scripting for graphical tasks so and the meeting-people schedule is being to be charged ;) Join as soon as you can !

    LibreGraphicsMeeting : campagne de don

      Comme tous les ans, le libregraphicsmeeting va avoir lieu. Comme tous les ans, l’équipe fait appel aux dons pour participer aux trajets des développeurs venant de loin. Cette année, le LGM aura lieu à Bruxelles. Les années précédentes, il a permis de véritable avancée car il est chaque année l’occasion de discussion entre développeurs qui en profitent pour mettre en place des projets ou prennent connaissance d’autres projets intéressants dont ils n’avaient pas connaissance. Il y a 3 ans, le tiff avec clip-path permettant un meilleur échange dans les images prépresses; il y a 2 ans, Phatch et FontMatrix faisaient leur entrée. L’an dernier a été lieu de nombreux peauffinage, pour Gimp par exemple. Cette année s’annonce merveilleuse encore. Si vous avez quelques pièces jaunes de côté, ça peut aussi servir à ça.

      Click here to lend your support to: Libre Graphics Meeting 2010 and make a donation at www.pledgie.com !